Boma Brown

À PROPOS

Ayant elle-même eu à composer avec un manque de soutien en matière de santé reproductive, Boma Brown s’est inspirée de sa propre expérience pour fonder le Support Network for Indigenous Women & Women of Colour (SNIWWOC). Elle souhaitait ainsi répondre à ce qu’elle jugeait être un besoin criant : des services de santé reproductive et sexuelle destinés aux femmes noires, autochtones et de couleur basés sur une approche sans jugement et sensible aux valeurs culturelles.

Boma a pu constater que, derrière le rideau des soins de santé, le racisme et les préjugés culturels agissent comme une barrière qui prive de traitements équitables les femmes autochtones et de couleur au Canada. Statistiquement, ces deux groupes présentent un taux disproportionnellement élevé d’infections transmissibles sexuellement, de grossesses chez les adolescentes et de violence sexuelle. Boma cherche donc à donner davantage d’autonomie et de pouvoir aux femmes racisées dans leurs relations avec le système de santé.

En collaboration avec des intervenants locaux et d’autres organismes sans but lucratif, son groupe favorise les rapprochements entre les communautés afin de parvenir à résoudre les problèmes systémiques qui ont une incidence sur la santé des femmes. Véritable figure de proue dans sa communauté, Boma a reçu le prix Leader émergent lors des B.C. Multiculturalism and Anti-racism Awards en 2020.

RÉSEAU SNIWWOC

Fondé en 2014 à Victoria, en Colombie-Britannique, le Support Network for Indigenous Women & Women of Colour (SNIWWOC), un réseau de soutien destiné aux femmes noires, autochtones et de couleur, est né d’un besoin de redonner de l’autonomie et du pouvoir aux femmes racisées en s’attaquant aux barrières qui limitent leur accès aux soins de santé reproductive et leur droit à la justice reproductive. Cette initiative tient compte du fait que certains facteurs interreliés, notamment le racisme systémique, le sexisme et les préjugés fondés sur le statut économique, ont une incidence majeure sur l’expérience d’une femme au sein du système de santé et la qualité des soins qu’elle reçoit.

Au moyen d’un modèle global et intégré, le réseau SNIWWOC offre un vaste éventail de services – dont des consultations individuelles, du soutien par les pairs pour les situations de crise liées à la santé mentale ou reproductive ainsi que de l’assistance durant les rendez-vous médicaux –, qui vient en aide à plus de 2 000 personnes annuellement. L’initiative, qui poursuit actuellement ses opérations grâce à du personnel et à des bénévoles œuvrant dans trois villes canadiennes, a rapidement commencé à offrir ses services en ligne en 2020 lorsque la pandémie de COVID-19 a entraîné l’imposition d’importantes restrictions. Tout au long de l’année, l’organisme a tenu avec succès de nombreux événements et séminaires virtuels, notamment un atelier de quatre semaines sur la violence sexiste dans le cadre du Mois de la prévention de la violence familiale, laquelle a augmenté dans le contexte de la pandémie. Projetant d’utiliser davantage les outils numériques pour augmenter sa portée auprès des femmes noires, autochtones et de couleur, ainsi qu’auprès des personnes bispirituelles et non binaires, et leur permettre de partager leurs expériences et de raconter leur histoire, le réseau SNIWWOC lancera en 2021 une application de soins de santé et un balado.